Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

magalicollet.com

La cave aux poupées et autres...

magalicollet.com

Casting

Casting

Il se passe toujours quelque chose dans mon monde rose et bleu.

Aujourd’hui, par cette belle journée d’été, je suis partie de chez moi entourée d’un très grand mystère. Personne ne savait où j’étais passée. Ni mes copines Debbie, Nath, Caro, Nini, ni même mes collègues de boulot.
Il y a quelques mois j’avais passé le casting d’un jeu télévisé (où il fallait retrouver les paroles de chansons). Après avoir finalement reçu un mail de refus : Nannnnnn, mais c’est pas graaaaave, tu es géniaaaaale mais on ne va pas faire appel à toi pour le moment. Tu ne corresponds pas à ce qu’on recherche. Ah oui ? Personne ne recherche de métisse callipyge avec une classe folle et des chaussures à tomber ? OMG ! Bref ! Après avoir reçu ce mail de refus qui a heurté mon ego surdimensionné je me suis jurée que je ne repasserais jamais de casting. 

C’est vrai quoi ! On n’outrage pas la poupouff que je suis.

Il y a une quinzaine de jours, alors que je me prélassais dans mon transat tout en essayait de mettre du vernis marron glacé/châtaigne sur les orteils (hummm, je sais que tu adores cette couleur recommandée par Elle l’année dernière, Caro), mon téléphone a sonné ; Au bout du fil, un des casteurs qui m’avait très gentiment refusée (naaaaan, mais l’essentiel est de passer un bon moment et de kiffer sa life) : Oui M (je peux t’appeler M), on fait un casting sur Amiens et comme t’avais été à deux doigts d’être prise — Je t’assssuuuuuure — ça me ferait super méga hypra plaisir que tu retentes l’aventure avec nous. Tu ferais ça pour moi hein ?

Note pour tous les ignorants : La poupouff apprécie de temps en temps qu’on la flatte et que l’on se prosterne à ses pieds.

Et me voici à 13 h dans un hôtel 4**** de ma ville à attendre dans une salle avec une quarantaine d’autres recalés possibles. Après la première étape (interro écrite durant laquelle nous devions retrouver les paroles d’une vingtaine de chansons et oui, pour ceux qui l’ignoreraient, Kenji Girac fait bien de la chanson française), une dame m’a interpellée : 

— Vous n’habiteriez pas C ?.... (gloups, ma ville).
— Euh oui ?
— Vous n’enseigneriez pas au collège XXX (re-gloups, mon collège)
— Euh oui.
— Eh bien vous êtes la prof de mon fils. Il vous adore.
— Oh il le cache bien.
— Oui oui il vous adore. Ne vous inquiétez pas, hein, je ne dirai rien.
— Euh... petite précision à tout hasard : je ne travaille JAMAIS le jeudi hein ? C’est pour ça que je suis là.

Deuxième étape passée (chanter a capella devant les autres candidats une chanson ULTRA connue et ULTRA dynamique), je suis allée prendre un peu l’air histoire d’échapper au journaliste de France bleue P*******e venu faire un reportage sur le casting. Et là, alors, que je réajustais mon petit foulard rose à points marrons très années cinquante, je vis poindre un micro devant mes lèvres glossisées :

— Je vous connais, vous êtes prof de musique au collège de XXX
— Oui, vous étiez venu faire un reportage sur un concert. Je vous rassure je ne suis pas gréviste (sinon je serais en train de manifester hein?) et je ne travaille pas. Jamais le jeudi (si vous l’ignoriez, vous le saurez maintenant).
— Oh trop drôle, je peux vous interviewer ?
— Oui mais j’aimerais rester discrète.
— Pas de soucis. (enregistrement) : Bonjour, madame M..., vous êtes professeur de musique au collège XXX de C (mon petit village).
— Euh... oui.
— Comment se fait-il que vous fassiez ce casting un jeudi. Ne me dites pas que les profs profitent de faire grève pour faire des jeux tv ? (véridique)
— Alors non, je ne suis pas gréviste (c’est bon, je suis grillée auprès des collègues syndiqués) et je ne travaille pas le jeudi (et je suis grillée auprès de tout ceux qui ont un emploi du temps nullissime).

Bon, hein, pour la suite de l’interview, il faudra écouter la radio.

Poupouff, plus qu’un engagement... un sacerdoce.

Pour ceux que ça intéresse : je suis allée jusqu'au bout du casting 

Dessin : http://www.penelope-jolicoeur.com/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article