Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

magalicollet.com

La cave aux poupées et autres...

magalicollet.com

Des gaines

Des gaines
Il se passe toujours quelque chose dans mon monde rose et bleu.
 
Une journée de canicule étant annoncée hier, j’ai décidé de porter ma tropbellerobenoireàpoisblancs parce que le noir c’est chic et que les pois, c’est la vie (note pour les néophytes, en Picardie, au-delà de 22°c, c’est la canicule).
Après avoir mis mes dessous coordonnés, STOP ! Un point enfance s’avère indispensable à ce moment de l’histoire : Qui n’a pas grandi avec une mère qui exigeait que les dessous soient systématiquement coordonnées dès fois que, je cite : « tu ais un accident et qu’on t’emmène à l’hôpital, que penseraient les infirmiers en te déshabillant si tes dessous étaient dépareillés, hein ? » Absurde ? Non. Maternel.
Bref. Après avoir mis mes dessous noirs, chaussé mes « sandales compensées qui ne laissent voir que le beau du pied », c’est à dire, l’extrême bout de mes orteils, j’étais prête à enfiler ma robe (Ah oui ! Il faut toujours mettre les talons avant la robe pour un effet WAOUH garanti) et là ! Le drame !
Exit l’effet Waouh : ma robe me boudinait. Il faut dire que chez moi chaleur = glace, mojitos et apéros et que ce combo est à ma ligne ce que le leggins est à la mode : un désastre.
Etant d’un naturel prévoyant, j’avais anticipé cette période de chaleur néfaste à mon poids et acheté un magnifique serre-taille destiné à me faire perdre 4cm en quelques secondes. J’ai donc décidé de tester la bête : légèrement étirable, avec armatures et 72 crochets façons soutien-gorge à fermer. En fait, une arme de destruction massive.
J’ai dû rentrer le ventre (non négociable), retenir mon souffle et tirer des deux mains pour attacher le premier crochet. Après quelques dizaines de secondes et une première victoire, j’ai pris confiance. Inconsciente que j’étais !
Le principe de ces serre-taille c’est que tu peux éventuellement fixer les 3 premiers crochets... qui se détacheront quand tu réussiras enfin à accrocher le quatrième... et ainsi de suite : effet saucisse cocktail garanti.
Après une trentaine de minutes de dur labeur, j’ai enfin réussi à enfiler serre-taille et robe à pois. Sublimement vêtue, c’est d’un pas léger et assuré que je me suis rendue sur mon lieu de travail où l’on m’a félicitée pour ma tenue vestimentaire qui m’allait, je cite, « à ravir ».
Note pour plus tard : Serre-taille et canicule = supplice.
Eh oui, être poupouff c’est aussi savoir donner de sa personne quand le jeu en vaut la chandelle.
 
Dessin : http://www.penelope-jolicoeur.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Audrey Bellard 29/06/2019 09:09

Merci pour ces poupouffitudes et pour le reste . Il y a de la poupouffe en chacune de nous...

Magali 05/07/2019 22:17

Merci ma doudou. Tu sais à quel point tes encouragements me galvanisent. Bisous.