Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

magalicollet.com

La cave aux poupées et autres...

magalicollet.com

Les Vœux, mes vœux, je veux !

Les Vœux, mes vœux, je veux !

Après avoir survécu à la rentrée scolaire, aux départs simultanés pour l’internat de p’tit boy n1 et n2, aux velléités d’indépendance de petit trésor (j'ai passé une semaine à Noël avec vous c’est bien, on se revoit en Mars...), je pensais que j’avais tout expérimenté, tout enduré. Eh bien non ! Que Nenni !

Ils sont revenus !

Aussi fidèles que les 3kgs repris après Noël (« tu reprendras bien une troisième part de chapon à la crème ma chérie »), ils sont revenus (oui, je sais, j’aime la redondance).

Les Vœux !!!!!

Alors que je déambulais tranquillement dans ma cité (note pour les néophytes, la poupouff ne va pas faire les magasins en ville non, elle déambule dans la cité), alors que je déambulais donc, vêtue d’une très jolie robe crayon à damiers grise et noire, d’un court manteau en laine à capuche gris clair et de sublissimes bottes à talons noirs, j’ai été happée par la vitrine d’une très jolie boutique. Par la vitrine ? Nan ! Par la superbe baguemourtardeetakiquiiraittellementbienaveclarobeendentellequejemettraichezmacopineisa.

Et là ! J’ai su que c’était terminé. A partir du moment où je baptise un objet ou un vêtement il m’est impossible de le laisser tomber. Ce serait comme un abandon et cette option serait juste inconcevable.

Ayant réglé le montant de la pension complète de la bague de sa conception à son acquisition, je m’apprêtait à honorer la vendeuse de mon plus beau sourire quand elle l’a dit... Elle a osé ! Cette demoiselle trop jeune, trop brune, trop maquillée, m’a gratifiée d’un...

« Bonne année »

Et là... mon cerveau a fait grève. Arrêt sur image. En moi, ont défilé des flashs des années passées :

Des convives, les yeux rivés sur leurs téléphones, tapant du doigt frénétiquement afin d’écrire le message groupé, impersonnel mais suffisamment spirituel, qui marquera les esprits des amis et connaissances et ce, dès 23 h 50 ; des envois massifs à 23 h 58 parce qu’à partir de minuit, « ça ne passe plus » ; la télé ou la radio voire les deux allumées dès 23 h 59 pour avoir le décompte exact de l’émission d’Arthur pré-enregistrée dès le mois de septembre (Pourquoi toujours mettre Arthur???), on ne sait jamais, faudrait pas louper l’HEURE ; les embrassades vite fait à minuit avec un flot de « Bonne année » plus ou moins bruyant, vite prononcé, vite oublié : la ruée vers les téléphones portables histoire de présenter les vœux à des gens dont on ne se souciera plus de l’année. La rentrée scolaire où tu devras biser tout le monde, du CQP (on a tous un collègue qui pue) à ceux que tu n’aimes pas (qui aime tout le monde à son boulot ? Hein ? Qui?)

Tout cela m’est revenu en tête quand misstoutsourire a parlé. En maîtresse de la bienséance, j’ai réussi à lui sourire en retour et à lui murmurer un « à vous aussi », joliment timbré (hé ouais, je timbre en murmurant moi!).
Serrant les fesses, rentrant le ventre, je me suis tournée telle Cléopâtre se refusant à César afin de me diriger vers la sortie lorsqu’elle m’a asséné le coup de grâce. J’allais atteindre la poignée lorsqu’elle a enchaîné un : « Et surtout, la santé ! » J’étais définitivement out.
Vendeuse 1 – Poupouff 0

Alors, j’ai pris la résolution ; que dis-je THE résolution : Ne souhaiter que des vœux sincères :

- Bon arrêt de maladie aux collègues absentéistes
- Bonne muselière aux LDP
- Bon stérilet à ma voisine (parce qu’à l’heure de la surpopulation de la planète, avoir 6 gosses braillards et mal éduqués, c’est bien assez)
- Bonne montre à ma doudoudrey toujours en retard.
- Bon débarras, au mec de ma doudoudrey qui devrait enfin le virer
- Bon bois bandé à ma cop Marie-Thé amatrice de saveurs épicées
- Bonne gastro à ma collègue ultra c******
- Bonne pizza à Debbie qui est, comme moi, au régime (les auto-vœux ça marche aussi)
Ok ok ok ; j’en resterai au « Bonne année » pour tous les autres ; je suis poupouff, pas kamikaze, je ne peux pas me permettre de me fâcher avec tout mon entourage.

Vous l’aurez compris, être poupouff c’est aussi être capable d’assumer ses décisions.

Dessin : http://www.penelope-jolicoeur.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article