Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

magalicollet.com

La cave aux poupées et autres...

magalicollet.com

L'accompagnatrice

L'accompagnatrice

J'attends qu'enfin le noir se fasse sur la scène,
Pour m'asseoir sans un bruit sur le tabouret bas,
Effleurant de mes doigts une touche d'ébène,
Je reste dans ma bulle espérant la diva.

Des applaudissements... la voici qui arrive,
Une robe écarlate et la bouche carmin,
Elle prend aussitôt une pause lascive,
Et vers sa pianiste elle allonge la main.

Mes phalanges dans l'air se préparent, s'agitent,
Imposant à mon corps deux ou trois soubresauts,
J'inspire et tout à coup la musique s'invite,
Je commence à jouer, imprimant mon tempo.

Lorsque sa voix s'élève on oublie tout le reste, 
Le chant du piano sait juste sublimer,
La chaleur de son timbre et le fin de ses gestes,
En faisant oublier la femme à ses côtés.

Guidant la soprano vers la magnificence,
Je la sens s'épanouir poussée par mes accords,
Je l'admire, je l'aime en douceur, en silence,
Et mes longs crescendo nourrissent ses efforts.

Un ultime frisson, une note perchée,
Elle approche en douceur de la perfection,
Le public est conquis, a le souffle coupé,
Et exprime en « bravo » son admiration.

Je ne vis que par elle et par tous les solistes,
Qu'il m'a été donné un jour d'accompagner,
J'en connais les prénoms,  j'en ai dressé la liste,
Ils sont ma bouffée d'air, ma raison de jouer. 

Elle tourne vers moi nonchalamment sa tête,
Avant de me chercher, en me tenant la main,
Me délivre un baiser comme on paye une dette...
Et je m'incline alors, ce soir... j'existe enfin.

 

Peinture : Jean-Pierre Charbonnier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article