Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

magalicollet.com

La cave aux poupées et autres...

magalicollet.com

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre que je viens de terminer. Il s’agit de : Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler
Je suis entrée dans ce roman comme on découvre un nouveau pays : avec une immense envie. Et je n’ai pas été déçue.

J’ai rencontré Laurine une fois, fin octobre, dans un restaurant parisien. Étant de nature curieuse, j’ai souhaité lire son premier roman.

Que puis-je en dire ? J’en ai aimé la structure, les parties distinctes et L’histoire bien entendu. Elle m’a tenue de la première à la dernière ligne et les rebondissements, bien pensés, arrivent au bon moment. Le style est comme je l’aime : simple, fluide et efficace. J’ai été un peu désarçonnée au début par les très nombreuses inversions de sujet mais elles font partie intégrante du style de l’auteure.


Le thème de ce roman ne peut pas laisser indifférent. Tout le monde a eu une opinion sur le « mariage pour tous » et la fiction se mêle très habilement aux faits réels. J’ai toujours eu une préférence pour les titres courts mais celui-là, bien que long, a été très habilement trouvé.
Verdict : c’est un roman que j’ai beaucoup aimé et que je recommande sans aucune réserve.


Résumé : Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi "Mariage pour Tous", plusieurs couples d'hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.
Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final…
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article