Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

magalicollet.com

La cave aux poupées et autres...

magalicollet.com

Le stage

Le stage

Il se passe toujours quelque chose dans mon monde rose et bleu.

Vendredi, j’ai été touchée par la GRÂCE ; vous savez, ce truc divin qui ne touche qu’une personne sur des centaines de milliers (voire de millions) : Vendredi, j’ai eu un STAGE !!

Note pour les néophytes : Le stage est au professeur ce que le sucre d’orges est à l’enfant gâté : une truc à ne pas manquer.

Vêtue d’une robe bordeaux à motifs discrets sur collants assortis et d’un col roulé marron pour le côté prof : (eh oui, qu’on se le dise, tout prof qui se respecte se doit d’avoir au moins un col roulé dans sa garde-robe), et de bottes en cuir noires à talons de 7 cm, je me suis rendue dans un lycée de ma ville de province afin d’éprouver le bonheur indescriptible d’être élève à nouveau.

Qu’on se le dise, un stage, c’est Disneyland :

Il y a tout d’abord la joie de retrouver des collègues que l’on croyait disparus (il faut dire qu’avec un stage tous les 5 ans, on ne voit pas de collègues d’éducation musicale tous les jours) avec rires et cris stridents. Il y a les collègues LDP (dont je fais parfois partie je l’avoue), qui, perfides, se moquent des premiers de la classe qui prennent des selfies avec l’inspecteur… oui oui, avec l’inspecteur… dès fois que… Que quoi ? Que rien, on est dans l’éducation nationale n’oubliez pas !

Et, la cerise sur le gâteau : les intervenants !

J’ai nommé « petit papillon de nuit », cette jolie libellule qui déclare à trente enseignants survoltés : maintenant, vous n’êtes plus des êtres humains, vous êtes une télécommande (véridique) : marchez en avance rapide, en marche arrière, au ralenti, en accéléré… c’est cela oui.

Après « petit papillon de nuit » est arrivé le tour de « gentil scarabée » et de son : mettez quelque chose de fin et de long dans votre bouche (non non et non gentil scarabée, ne dis jamais de telles choses à des adultes lookés CAMIF au risque de perdre le contrôle)… et gentil scarabée a perdu toute crédibilité le temps que l’on comprenne qu’il tenait à ce que l’on se mette un stylo dans la bouche afin de pouvoir, par binômes, parler une langue improvisée inventée de toute pièce.

A 16 h 45, nous nous sommes quittés en nous promettant d’être de nouveau au rendez-vous pour le prochain stage, prévu en décembre 2024.

Le stage étant en ville, juste à côté de quelques boutiques, j’en ai profité pour faire quelques emplettes : un manteau violet (je n’en avais pas de violet), 3 robes et une paire de bottines. La base quoi !

Eh oui, être poupouff, c’est aussi savoir profiter de chaque occasion de se faire du bien. Enjoy !

Illustration : www.penelope-jolicoeur.com

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article