Vers l'est. Poème écrit avec Aude Doiderose

par Magali  -  4 Juillet 2020, 08:41  -  #autrepoeme, #poème

Les mains sur le guidon frôlée par les voitures
J’avance fièrement avec, dans mon panier
Quelques mines de plomb, des couleurs, un cahier...
Dans les rues de Paris je file à vive allure.

 

Je m’arrête un moment et mon envie me guide
Au Palais de Tokyo. En suivant les méandres
De skaters déglingués et mon goût polyandre
Analyse, au passage, leurs figures fluides.

 

Je les croque un à un sans les goûter, pourtant.
Je crayonne un regard quand un me trouve belle,
Puis gommant son désir, je me remets en selle
La jambe cavalière et le cœur palpitant.

 

J’avance au bord de l’eau et la Conciergerie
S’érige rive gauche. Les ponts sont immuables
Vers le marché aux fleurs. Je suis infatigable,
J’ai envie, ce printemps, de dévorer Paris.

 

Il est tard. Le soleil, tout doucement, se damne,
Je ne pédale plus, je glisse sur l’asphalte.
Je m’accorde un instant, une dernière halte :
Traversant Pont Marie, je salue Notre Dame.

 

Je n’ai jamais aimé prier en cathédrale
Mais ce soir je me sens des courbatures à l’âme.
Je pose mon vélo, gorgé de macadam,
Devant le haut portique, gothique et théâtral.

 

Notre nef de pierre, dolorosa mater,
Eventrée comme moi, dévorée par les flammes,
Si vous êtes aux cieux, ayez pitié des femmes
Qui croient trouver la joie qui n’est pas sur la terre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :